Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Curcumine et sport

Curcumine et sport

Retour
6 curcuma

La consommation de curcumine soulagerait les douleurs ostéo-musculaires dues à des lésions traumatiques chez des joueurs de rugby.

Le curcuma est utilisé depuis de nombreuses années par les médecines traditionnelles, notamment en Inde, pour traiter toute une variété d’indispositions incluant problèmes gastro-intestinaux, inflammation, maux de tête, infections et rhumes.

Le curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes qui sont de puissants antioxydants et des anti-inflammatoires. La curcumine est le plus abondant de ces composés et aussi le plus étudié.

Curcumine : modulation de l’inflammation et effets analgésiques
La recherche a ainsi montré que la curcumine a une action modulatrice sur la réponse inflammatoire qu’elle exerce par différentes voies. En particulier, elle diminue la production d’un certain nombre de médiateurs de l’inflammation et/ou inhibe leur activité. De récentes études in vitro et in vivo suggèrent que la curcumine aurait de surcroit des effets analgésiques.

Cependant, l’efficacité de la curcumine est lourdement freinée par son instabilité à pH physiologique, sa faible solubilité dans l’eau et sa clearance rapide qui lui confère une faible biodisponibilité lorsqu’elle est prise par voie orale. Pour dépasser ces limites, des formes phytosomales ont été développées.

Utiliser des approches anti-inflammatoires et analgésiques naturelles, bien tolérées est particulièrement important. C’est, en particulier, le cas pour des sujets jeunes fréquemment exposés à d’intenses activités physiques ainsi qu’à des lésions et des traumatismes comme des athlètes pratiquant des sports de ballon.

Une étude pilote a évalué l’efficacité et l’innocuité d’une formule contenant de la curcumine sous forme de phospholipides ou phytosomes de curcuma chez des joueurs de rugby. En particulier, elle s’est intéressée à ses propriétés analgésiques et à sa tolérabilité en comparaison avec des médicaments conventionnels comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Cinquante joueurs de rugby ont été recrutés dans cette étude pilote. Ils souffraient de douleurs ostéo-articulaires à la suite de lésions traumatique, de surcharge physique ou d’un épisode aigu de douleur chronique. Ils ont pris, selon le choix du médecin, pendant 3, 5 ou 10 jours des médicaments analgésiques conventionnels ou un gramme d’une formulation à base de phytosomes de curcumine toutes les 12 heures pendant 5 à 10 jours. La perception de la douleur et leur fonctionnement moteur ont été évalués.

Les résultats montrent que les différents traitements ont efficacement soulagé la douleur dès le troisième jour de prise. De même, leur fonctionnement moteur, évalué à 1, 3, 6, 10 et 20 jours après le début des traitements a été amélioré. L’adhésion au traitement et sa tolérabilité étaient meilleures avec la formulation à base de phytosomes de curcumine.

Sous cette forme, la curcumine a permis aux joueurs de récupérer complètement leur fonctionnement physique et moteur qui avait été perturbé par des lésions traumatiques et une surcharge physique. Ces effets peuvent être attribués à une réduction de la perception de la douleur ainsi qu’aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de la formule à base de curcumine.

Les chercheurs considèrent que ces résultats doivent être considérés comme préliminaires et que de plus larges essais devront être réalisés pour les confirmer.

Cette étude a été faite avec un produit contenant Meriva®, une formulation brevetée à base de phytosomes de curcumine de la société Indena.

DI PIERRO F. ET AL., A NATURALLY-INSPIRED, CURCUMIN-BASED LECITHIN FORMULATION (MERIVA FORMULATED AS THE FINISHED PRODUCT ALGOCUR) ALLEVIATES THE OSTEO-MUSCULAR PAIN CONDITIONS IN RUGBY PLAYERS. EUROPEAN REVIEW FOR MEDICAL AND PHARMACEUTICAL SCIENCES, 2017;21: 4935-4940

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 


Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous