Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Poids et graisse : pourquoi il ne faut pas manger ...

Poids et graisse : pourquoi il ne faut pas manger trop de sucre

Retour
9a sucre

La consommation excessive de sucre sur une longue période se traduit par une accumulation de graisse interne, en particulier autour du cœur et des organes abdominaux, ce qui augmente le risque de maladies sérieuses.

Une équipe américaine a suivi pendant 25 ans quelque 3000 personnes, hommes et femmes, âgées de 18 à 30 ans à l’entame. Périodiquement, leurs habitudes alimentaires ont été relevées, avec une attention particulière accordée à la consommation de sucre par le biais des aliments et des boissons. A terme, toutes ont passé un scanner (PET Scan) thoracique et abdominal, afin de déterminer le degré d’adiposité (graisse) péricardique (cœur), abdominale (organes du ventre) et sous-cutanée. Ces données ont été croisées avec la consommation de sucre (évolution entre les années 1, 7, 20 et 25 du suivi), avec prise en compte d’une série de facteurs du mode de vie (autres paramètres nutritionnels, activité physique…).

Le résultat met en évidence un lien étroit, « dose - dépendant », entre les quantités de sucres consommées habituellement et le volume de graisse. Les chercheurs commentent : « Les apports trop élevés sur le long terme de sucres ajoutés sont associés à une quantité plus importante de tissu adipeux péricardique, abdominal et sous-cutané, et dès lors à un risque plus élevé de maladie cardiaque et métabolique ». L’accumulation de graisse « profonde » est néfaste en tant que telle (processus inflammatoire…), alors que la quantité globale de graisse intervient évidemment dans le surpoids, avec une élévation nette du risque de diabète et de souci cardiovasculaire.

Source: European Journal of Preventive Cardiology (https://journals.sagepub.co)

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous