Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Impression de décalage horaire… place de la mélato...

Impression de décalage horaire… place de la mélatonine

Retour
7 sommeil

L’horloge interne de plus d’un tiers des adultes est tellement déréglée qu’ils ont une véritable impression de décalage horaire, le sentiment de vivre un vrai jetlag. Un comble après tant de mois sans voyager… Résultat: des troubles de sommeil occasionnels ou quotidiens, et de nombreux abus de somnifères. La mélatonine, une substance naturelle et non addictive, est parfois la solution.

Le nombre de consommateurs de somnifères est considérable. Nos voisins du nord figurent en haut du classement européen: un Belge sur dix prend des somnifères sur le long terme alors que le traitement devrait normalement se limiter à trois semaines maximum. Et il y a peu de raisons de penser qu’il en irait autrement au Luxembourg. D’après une étude canadienne, une utilisation prolongée pourrait même provoquer la maladie d’Alzheimer. Plus étonnant encore: selon une étude rétrospective sur les effets sur la mortalité de l’exposition aux hormones chez les patients COVID-19 du New York Presbyterian/ Columbia University Irving Medical Center, l’exposition à la mélatonine après l’intubation serait significativement associée à la survie chez les patients COVID-19 intubés et les patients COVID-19 sous ventilation mécanique.

Mélatonine, lumière bleue et sommeil de mauvaise qualité

La mélatonine est une substance naturelle sécrétée par la glande pinéale dans le cerveau, qui joue un rôle dans le rythme circadien. Quand la nuit tombe, une dose importante de mélatonine est libérée afin que notre corps sache qu’il doit dormir. Le matin, le corps élimine la mélatonine, car sa production est inhibée par la lumière. 

Un remède naturel en complément 

En cas de troubles du sommeil, cherchons en premier lieu à adapter les paramètres de l’environnement de sommeil, qu’ils soient liés au matelas, aux rideaux ou aux ronflements du partenaire. Par ailleurs, modifions notre hygiène du sommeil, par exemple en mettant en place une routine saine avant l’heure du coucher. Certaines personnes optent pour des huiles apaisantes ou un thé calmant, mais d’autres se tournent hélas vers des somnifères. 

Pourtant, il existe un autre remède à mi-chemin entre ces possibilités. Un complément en mélatonine peut compenser la carence de mélatonine sécrétée naturellement et préparer le corps à s’endormir. Il s’agit d’une substance naturelle en comprimés sublinguaux à prendre au moment du coucher, qui n’empêche pas de se réveiller en toute sécurité la nuit si nécessaire. 

Bon à savoir

L’exposition à la lumière bleue du smartphone, de la tablette ou de l’ordinateur le soir avant de dormir perturbe la production naturelle de mélatonine. Le corps pense qu’il fait encore jour et ne sécrète pas suffisamment de mélatonine. Il pense donc qu’il n’est pas encore l’heure de dormir. Les vols transatlantiques produisent le même effet et provoquent la fatigue due au décalage horaire.

Cet article a été réalisé par

Vous l'avez aimé ? Rendez-vous sur leur site !


Article réalisé par Letz be healthy
Voir plus d'articles

Contactez-nous