Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Jeux vidéo : quelles conséquences quand on devient...

Jeux vidéo : quelles conséquences quand on devient adulte ?

Retour
3 couple jeuxvideos

L’addiction (dépendance) aux jeux vidéo à l’adolescence a fait l’objet d’une série de travaux qui mettent en évidence un phénomène bien réel, avec des conséquences qui peuvent être sévères. Mais lesquelles à l’âge adulte et qui est à risque ?

Cette équipe américaine (université Brigham Young) a examiné les trajectoires de quelque 400 adolescents amateurs de jeux vidéo, depuis l’âge de 15 ans jusqu’au début de l’âge adulte, soit une période moyenne de six ans. Chaque année, les participants ont complété de multiples questionnaires. L’analyse met en évidence trois trajectoires distinctes.

• Symptômes croissants. A l’entame, 10% des adolescents ont montré des symptômes modérés d’addiction, et ceux-ci ont augmenté avec le temps.

• Symptômes stables. Au début, 18% de ces adolescents ont montré des symptômes modérés de dépendance, mais ceux-ci ne se sont pas renforcés.

• Pas de symptômes. Ces adolescents, qualifiés de « non pathologiques », représentent 72% de cette population, avec des symptômes de dépendance faibles ou inexistants durant le suivi.

Le fait d’être un garçon, et plutôt solitaire, renfermé, augmente considérablement la probabilité de se retrouver dans le groupe « symptômes croissants ». Avec quelles conséquences au début de l’âge adulte ? Les chercheurs renvoient vers un risque plus élevé de dépression, d’agressivité, de timidité, d’anxiété, voire d’utilisation problématique du smartphone. Si globalement, on peut être rassurés par le fait que 90% des ados amateurs de jeux vidéo ne semblent pas être exposés à des effets négatifs majeurs, ceux-ci pourraient potentiellement concerner 10% de cette population. Et quand on sait le nombre considérable de jeunes adeptes, cela fait beaucoup…

Source: Developmental Psychology (www.apa.org/pubs/journals/d)


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous